Acheter un hôtel aujourd'hui

Acheter un hôtel aujourd'hui
Quelques bonnes questions à se poser avant de se lancer.

Nous avons condensé plusieurs études et avis d'experts en transaction de fonds de commerce pour écrire cet article.

Quels sont les critères à prendre en compte avant de faire son choix ? Les améliorations à prévoir ?

  • Le nombre de chambre, mathématiquement, il est difficile d'attendre le seuil de rentabilité pour des hôtels de moins de 40 chambres (d'autres nous diront 35 numéros). En effet, avec des charges fixes difficilement compressibles de l'ordre de 80 à 90 %, il faut en moyenne plus de 40 chambres pour obtenir la rentabilité.
  • Bien se vendre et être un bon commercial à l'intérieur des murs avec beaucoup d'attention prêtée aux hôtes, de l'écoute, une présence, ...
  • Soyez un bon manager. Vous travaillez avec de l'humain et courrir après votre personnel ne peut que vous épuiser très vite et rendre l'ambiance mauvaise et perfectible par la clientèle. Cette même clientèle qui postera son avis sur Tripadvisor et dans ce cas, mieux vaut qu'elle écrive : 'personnel souriant et attentionné'.
  • Une bonne maîtrise de la communication en vendant le concept, attirer les clients en passant des accords avec des guides gratuits et fiables, la presse...
  • Une bonne maîtrise de l'ouil internet : Internet est un très bon outil de communication mais ne faites pas n'importe quoi. Vous faites un mailing, des campagnes Adwords ? Réseaux sociaux ? OK mais soignez votre contenu et donnez une information utile à votre cible. Bien maîtriser les médias Internet est, à notre avis, une nécessité vitale. Le cas échéant, faites-vous accompagner par un epext du digital qui s'y connait en digital mais aussi en hôtellerie !
  • Innovez régulièrement en proposant des séjours à thème par exemple avec des guides, des activités grâce aux autres acteurs locaux...
  • Vous travaillez en couple ? Ce qui est assez fréquent pour des hôtels de petite taille, assurez-vous d'être un couple solide et passionné par votre métier d'hôtelier. Bien des affaires périclitent avec la rupture sentimentale malheureusement. 
  • L'emplacement : permet de justifier d'un prix plus élevé : centre historique d'une ville, proximité des transports, parking gratuit, aéroport sont des atouts qui permettent d'atteindre plus rapidement une bonne rentabilité. 
  • S'assurer d'avoir en permanence plus de 50 % de taux d'occupation sur toute l'année. Bien des études ont démontré que passer sous ce seuil ne permettait pas d'atteindre la rentabilité. Une stratégie à adopter est de diversifier sa clientèle avec des bonnes habitudes à prendre dès le départ comme : travailler en réseau, éventuellement s'affilier à une chaîne connue, mixer clientèle affaire et clientèle touristique en permanence.
  • Dernière question à se poser : Restaurant ou pas restaurant ? La restauration est un métier à part entière et différent de l'hôtellerie. Ouvrir un restaurant ou garder le restaurant ouvert lors de l'acquisition est une question cruciale dès lors que l'hôtel se situe dans un périmètre où il n'y a pas d'autres restaurants. Les clients n'aiment pas prendre la voiture pour aller dîner par exemple.  Si vous gardez le restaurant ou compter ouvrir un restaurant dans l'hôtel ou juste à côté, assurez-vous qu'il soit accessible depuis la rue. Eventuellement faite un partenariat avec un professionnel dont c'est le métier. Notre avis : mieux vaut ne pas avoir de restaurant qu'un mauvais restaurant dans l'hôtel qui va creuser les pertes.

Bienvenue dans le comparateur


COMPARER